• Expression écrite : 3 écrivain(e)s en devenir

    L’atelier de Brigadier (texte descriptif)

    Quand je rentre à l’intérieur de l’atelier, je vois un grand tableau, éclairé. Je sens aussi une odeur de peinture avec un mélange de parfum de fleurs.

    Il y a un meuble marron, il se situe à gauche de la porte, un calicot posé dessus qu’Idriss a peint.

    Tout en haut, la porte du meuble est bien fermée, il pourrait y avoir des tableaux.

    En bas, des petites portes en verre ; j’y aperçois de la vaisselle.

    Un peu plus loin, je regarde les pots de peinture empilés les uns sur les autres, de toutes les couleurs.

    Il y a différentes hampes de pinceaux : des grosses, des fines, des grandes, des petits et aussi deux grands chevalets ; à côté, quelques tableaux que le Brigadier et Idriss ont fait et placés au mur.

    Les fenêtres sont grandes ouvertes, la lumière rentre et éclaire toute la pièce.

     

    Je suis devant l’atelier de Brigadier, la lumière jaunâtre semble venir d’une pièce derrière celle où il peint. J’entre dans la boutique et j’entends un petit grincement.

    Je vois des pots de peinture, des pinceaux et Brigadier en train de peindre sur son chevalet (la lettre "e" et le chiffre "1").

    Je sens une forte odeur de peinture fraiche ; je devine alors que Brigadier vient de commencer son œuvre.

     

    Quand j’entre, je vois un chevalet, des brosses, des pots de peinture, une grande table en bois et au fond, une porte qui ouvre sur une grande pièce cuisine – salle à manger.

    Derrière un paravent il y a un lit de fer étroit, fait au carré dans le style militaire.

    On sent la térébenthine et l'huile de lin.

    Je devine plein de belles peintures rangées dans une pièce rouge et verte.

     Une lumière très faible vient d'une ancienne ampoule blanche recouverte de taches jaune foncé et de poussières.


  • Commentaires

    1
    mélanie
    Vendredi 23 Mars 2018 à 19:04

    je suis contente  d'avoir mis mon texte sur le blog . merci maitre. wink2

      • Vendredi 30 Mars 2018 à 07:12

        De rien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :